Biographies des dirigeant(e)s et président(e)s de section de l’ITF

Consultez ci-dessous les biographies des dirigeant(e)s et président(e)s de section de l’ITF.

Stephen Cotton, Secrétaire général de l'ITF

Stephen Cotton

Stephen Cotton est le Secrétaire général de la Fédération internationale des ouvriers du transport (ITF) – une fédération syndicale internationale composée de 700 syndicats représentant 16 millions de travailleurs et travailleuses dans 150 pays dans les secteurs maritime, portuaire, routier, ferroviaire et aérien. Il a été élu à ses fonctions lors du 43e Congrès qui s’est déroulé à Sofia, Bulgarie, en 2014.

M. Cotton a rejoint l’ITF en 1993 en qualité de Chef de l’unité chargée des accords au sein de la section maritime. Par la suite, il a été promu au poste de Secrétaire adjoint du département spécial des gens de mer (SSD), Secrétaire du SSD et Coordinateur maritime avant d’être nommé Secrétaire général par intérim en octobre 2012.

Sous la direction de M. Cotton à la tête de la section maritime de l’ITF, des progrès notables ont été accomplis qui ont eu des répercussions positives pour le secteur maritime et ont contribué à améliorer la vie des gens de mer. Durant son mandat, le corps d'inspecteurs de l’ITF a progressé de 35 à 147 inspecteurs et contacts et les navires couverts par des conventions collectives ITF sont passés de moins de 2 000 à plus de 12 000. M. Cotton a supervisé des évolutions politiques importantes en matière de pavillon de complaisance et piloté l’adoption des politiques « d’Oslo à Delhi » et de Mexico, qui ont jeté les bases de la signature historique en 2006 de la Convention du travail maritime de l’Organisation Internationale du Travail (MLC) avec l’adoption d’une série de normes internationales minimales applicables par le droit international.

Tout au long de sa carrière à l’ITF, M. Cotton s’est efforcé d’améliorer le fonctionnement de l’organisation en mettant l’accent sur le renforcement des capacités des affiliés et en rationalisant les activités du Secrétariat afin d’apporter des changements concrets dans la vie des travailleurs des transports et d’influencer les acteurs majeurs du secteur. Sous la direction de M. Cotton au poste de Secrétaire général, l’ITF s’est transformée en une organisation militante proactive permettant à l’ITF et à ses affiliés de décrocher des contrats et des protocoles sans égal dans le secteur avec des entreprises multinationales majeures dans l’industrie du transport, notamment dans le transport aérien, maritime et routier.

En 2014, M. Cotton a reçu la distinction d’Admiral of the Ocean Sea (AOTOS) de l’United Seamen’s Service (USS), le prix le plus prestigieux de l’industrie maritime, en reconnaissance de son action en faveur de la défense du bien-être et du traitement équitable des gens de mer dans le monde entier.

M. Cotton est un administrateur du Seafarers’ Trust de l’ITF et de l’International Maritime Training Trust et il est membre du Conseil d’administration de l’United Seaman’s Service.


Paddy Crumlin, Président de l'ITF

Paddy Crumlin

Paddy Crumlin est Secrétaire national du Maritime Union of Australia depuis l’année 2000 et Président de la Fédération internationale des ouvriers du transport depuis 2010. Paddy est membre du Conseil exécutif de l’ACTU, membre du Comité exécutif de la Fédération internationale des ouvriers du transport, délégué de l’Organisation internationale du travail et administrateur du Seafarers’ Trust de l’ITF. Paddy est très impliqué dans l’autorité portuaire et participe activement aux industries du remorquage, du transport, des hydrocarbures, de la plongée, des navires de croisière et de l’aconage en Australie comme au plan international.  Il garde un œil vigilant sur les fonds de pension des membres du MUA en qualité de Président de la Maritime Super Pty Limited et a occupé les fonctions de Vice-Président du Comité syndical international sur le capital des travailleurs (CWC) en 2015.

Outre son action globale au sein de l’ITF, Paddy représente depuis plus de 15 ans, à un poste de direction, les associations internationales des gens de mer sur la question des conventions maritimes auprès de l’Organisation internationale du travail. Durant cette période, Paddy a joué un rôle essentiel dans l’adoption et la ratification en 2006 de la Convention du travail maritime, qui est unanimement reconnue comme la « déclaration des droits des gens de mer » car elle fixe des normes minimales en matière de conditions de travail et de vie pour tous les gens de mer qui naviguent sur la planète. Il a joué un rôle primordial dans la création du Forum international de négociation (IBF), qui réunit tous les deux ans l’ITF et les employeurs maritimes internationaux composant le Groupe de négociation mixte (JNG), avec à la clé un accord-cadre que les syndicats affiliés à l’ITF défendent dans le cadre des négociations locales avec les entreprises de leurs pays respectifs.



David Heindel, Secrétaire de la Section des gens de mer de l'ITF

Dave Heindel

David Heindel est le Secrétaire-trésorier du Seafarers International Union; Atlantic, Gulf, Lakes and Inland Waters District/National Maritime Union, depuis février 1997.

En août 2002, il est élu aux fonctions de Vice-Président de la Section des gens de mer de la Fédération internationale des ouvriers du transport (ITF). Depuis lors, il s’est beaucoup impliqué – à la fois au plan national et avec les délégations des États-Unis sur les forums internationaux – auprès du Département américain de Sécurité intérieure, de l’Organisation internationale du travail et de l’Organisation maritime internationale sur les questions relatives aux conditions de travail à bord et à la sécurité portuaire ainsi que dans le projet international en faveur de nouvelles pièces d’identité pour les gens de mer. Il a contribué à protéger les droits des marins découlant du Code international pour la sûreté des navires et des installations portuaires (qui est entré en vigueur en juillet 2004) et continue d’assurer la direction des délégués de l’ITF au niveau du Forum international de négociation, où de nouveaux accords sont négociés dans l’intérêt de dizaines de milliers de marins à travers le monde.

Lors du Congrès de l’ITF en août 2006, il est élu aux fonctions de premier Vice-président de la Section des gens de mer pour un mandat de quatre ans. Au Congrès de l’ITF en août 2010, il est élu Président de la Section des gens de mer de l’ITF, devenant ainsi le deuxième Américain à occuper ce poste. Il est réélu lors du Congrès de l’ITF en août 2014.

M. Heindel a commencé sa carrière au Seafarers International Union (SIU) en 1973, tout juste diplômé du programme de formation de base des marins au centre de formation affilié au syndicat, à Piney Point, dans le Maryland. Il a d’abord navigué sur des navires de haute mer au service machine avant de travailler à terre comme patrouilleur en 1980, dans son État d’origine, la Nouvelle-Orléans. Parmi les autres emplois qu’il a occupés au sein du syndicat : patrouilleur dans les centres du SIU à Philadelphie et Baltimore, agent portuaire au centre de Philadelphie et Vice-Président adjoint de la région côtière du Golfe du SIU.

En 2015, il est nommé au Comité consultatif sur le travail pour les négociations et les politiques commerciales des États-Unis.



Øystein Aslaksen, Président de la Section des cheminots de l'ITF

Øystein Aslaksen

Øystein Aslaksen est le Secrétaire international de son syndicat, Norsk Lokomotivmannsforbund, en Norvège. Auparavant, Øystein était Vice-président de la section, puis Président de 1990 à 2000.   Øystein a été élu Président de la Section des cheminots à la Conférence de Durban en 2003 et, à ce titre, il est membre du Comité directeur et du Comité exécutif de l’ITF.

En qualité de Président, Øystein est chargé des implications de la privatisation qui constitue une priorité pour la Section des cheminots, s’opposant à la privatisation et à la libéralisation à présent contestée en raison de partenariats privés. Øystein a également mené son syndicat lors de la première privatisation en Norvège, en établissant des conventions collectives avec les entreprises privées et en maintenant le taux de syndicalisation à 100%.

Sur le plan européen, l'action d’Øystein a porté sur des questions comme la conduite hors du territoire national et la prévention du dumping social au sein du secteur ferroviaire. Øystein fait également partie du comité de pilotage du programme Nos transports publics (OPT), qui compte parmi les projets prioritaires de l’ITF et renforce l’affiliation syndicale en vue de l’obtention d’un modèle alternatif de transport public fondé sur la propriété publique, l’investissement public, les emplois climatiques et les droits du travail et syndicaux pour les travailleurs des transports au sein de syndicats forts.

Chez les Aslaksen, l’appartenance syndicale est une tradition familiale, son père ayant aussi travaillé dans les chemins de fer. Øystein s’est engagé activement dans le syndicalisme dès la fin de sa scolarité à 18 ans. 

Au titre de son engagement dans le mouvement mondial, Øystein est également Président du Groupe consultatif sur les locomotives de l’ETF. A ce jour, Øystein est toujours conducteur de locomotive pour la compagnie de fret norvégienne, carrière commencée en 1977.


Ekaterina Yordanova, Co-Vice-présidente de femmes de l'ITF

Ekaterina

Ekaterina Yordanova est la Présidente de la Fédération des syndicats des transports de Bulgarie (FTTUB) et la Co-vice-présidente des femmes de la Fédération internationale des ouvriers du transport (ITF). Elle partage ce siège avec Brigitta Pass, Coordinatrice internationale et membre du Comité exécutif régional de la FNV aux Pays-Bas. 

Mme Yordanova est à la fois Vice-présidente de l’ITF et de l’ETF ; Vice-présidente du Comité des femmes de la CES, membre du Conseil d’administration du CITUB et préside les comités permanents pour le transport et le tourisme ; elle accomplit également un troisième mandat en qualité de conseillère au Conseil municipal de Sofia.

Mme Yordanova a commencé sa carrière comme personnel de cabine à Balkan Airlines avant de devenir formatrice des équipages. En 2002, en tant que Présidente de la FTTUB, elle a mené la lutte contre la direction du transporteur national privatisé. Après le dépôt de bilan de l’entreprise, elle a conduit des actions de désobéissance civile, réclamant la création d’une nouvelle compagnie aérienne. L’objectif a été atteint : le gouvernement a accepté les conditions des contestataires et créé une nouvelle ligne aérienne, totalement publique, préservant tous les emplois.

En Bulgarie, Mme Yordanova est connue pour son action en faveur de la défense et du développement des transports publics, en jouant notamment un rôle essentiel dans le sauvetage de Tramcar – l’usine de tramway de Sofia – et d’autres entreprises de transport public urbain à Sofia, Varna et Gabrovo. En coordination avec les dirigeants d’autres syndicats de transport bulgares, elle a contribué à la survie de la compagnie ferroviaire nationale, BDZ.


Tony Sheldon, Président de la Section des transports routiers de l'ITF

Tony Sheldon

Tony Sheldon est le Secrétaire national du Transport Workers Union (TWU) en Australie. Dans ses fonctions de Secrétaire national du TWU, Tony a mené la campagne « Safe Rates » du TWU, une campagne particulièrement appréciée en faveur de taux de rémunération garants de la sécurité pour les conducteurs, où ses compétences de négociateur et son autorité ont été déterminantes pour rallier le soutien de la communauté et du monde politique en faveur du Road Safety Remuneration Act – Loi sur la rémunération de la sécurité routière de 2012 –  législation historique qui visait à améliorer la sécurité et les conditions dans l’industrie du transport routier. Sous la direction de Tony, le TWU a mené des campagnes pour l’avenir de l’industrie aéronautique australienne.
 
En 2014, Tony a été élu Président de la Section des transports routiers de la Fédération internationale des ouvriers du transport. À ce titre, Tony continue de promouvoir une industrie des transports sûre et équitable où les travailleurs et travailleuses disposent d’une force collective qu’ils exercent en s’appuyant sur des principes clairs et fermes.

En octobre 2015, Tony a mené avec succès une délégation à l’Organisation internationale du travail, l’organisme chargé du travail aux Nations Unies, afin de rallier des soutiens en faveur d’un plan fondé sur le modèle australien des « Safe Rates » et de s’attaquer aux niveaux de rémunération injustes et dangereux, cause principale du taux de mortalité très élevé dans le transport routier mondial.

Né à Caringbah, Sydney, Tony a étudié au collège De La Salle (Cronulla, Nouvelle-Galles du Sud) et est l’heureux père de Liam et Lily. Il a également poursuivi des études supérieures en droit du travail à l’Université de Nouvelle-Galles du Sud et est diplômé du programme syndical de l’Université Harvard. Il a occupé des emplois comme agent de nettoyage, barman et éboueur et son activité syndicale professionnelle a débuté en 1988. Il a rejoint le TWU dans les années 90.  Il a dirigé la section locale de Nouvelle-Galles du Sud du TWU de 1999 à 2008 et occupe les fonctions de Secrétaire national du TWU depuis 2006.
 
Tony est Vice-président du Conseil des syndicats australiens, membre du Comité administratif du Parti travailliste australien (Section de Nouvelle-Galles du Sud), membre du conseil de TWU Super et ancien Vice-président senior du Parti travailliste australien.

Ajoutez votre commentaire

Tous les commentaires