Kenyan truck drivers hero image

Veuillez lire notre politique de respect de la vie privée. SMS envoyé depuis le Royaume-Uni. Coût variable selon votre opérateur.

Des routiers kenyans réclament la reconnaissance de leurs droits syndicaux

RSS Feed Click to subscribe to RSS feed

Ils ont été victimes de violences policières

  • Informations sur la campagne

    En mars, après que des travailleurs d’Agility en grève aient été battus par la police, plus de 8 000 personnes ont signé une pétition condamnant la violence et exigeant que l’entreprise négocie avec les travailleurs pour mettre un terme à la grève de manière pacifique. Le soutien de la communauté internationale a aidé à amener l’entreprise à la table des négociations et à obtenir un accord garantissant que  les grévistes ne seraient pas pénalisés par l’entreprise.

    Maintenant les routiers ont à nouveau besoin de notre soutien pour mettre fin au harcèlement et à la persécution des syndicalistes et obtenir la reconnaissance syndicale.

    Comment apporter votre soutien aux routiers

    1. Cliquez ici pour vous joindre à la protestation massive par email adressée au PDG d’Agility Logistics exigeant que l’entreprise négocie avec les travailleurs et reconnaisse leur syndicat.  

    2. Envoyez un message au Directeur Général et au Premier Vice-président Moyen-Orient et Afrique d’Agility – voir 2 « agissez maintenant » ci-dessus.

    3. Partagez les histoires des routiers sur les réseaux sociaux et aidez à attirer l’attention de la communauté internationale sur leur campagne. Cliquez sur « Matériels de campagne » ci-dessus pour obtenir les images que vous pourrez partager. Envoyez un tweet à l’entreprise à @agility et au PDG à @tarek_sultan, et utilisez le hashtag #agilityunionrightsnow.  

    4. Inscrivez-vous pour recevoir les dernières informations sur la campagne en ajoutant votre adresse email dans la rubrique « agissez maintenant ».

    Contexte

    Des routiers au Kenya exigent actuellement de leur employeur qu’il reconnaisse leur syndicat et mette fin à leurs conditions de travail dangereuses et inéquitables.

    Ces routiers sont employés par Agility Logistics, l’une des plus grandes entreprises de logistique du monde, dont le siège est situé au Koweït. Ils travaillent dans le corridor nord du Kenya, une artère stratégique qui voit circuler des poids lourds transportant des marchandises au Kenya et vers l’Ouganda, la Tanzanie et d’autres pays. Les entreprises présentes dans cette région sont notoires pour leur attitude hostile aux syndicats, et de nombreux travailleurs ont été licenciés pour avoir cherché à se syndiquer.

    Les routiers ont signalé des périodes de travail de 24 heures consécutives sans repos, le licenciement abusif de membres du syndicat et des contrats de travail précaires à court terme.

    Lorsqu’un groupe de travailleurs a commencé à manifester pacifiquement contre les heures de travail excessives, l’intimidation et le refus de reconnaître leur syndicat, la police a répondu par la violence et l’intimidation. Pour en savoir plus sur la manifestation, cliquez sur « Calendrier » ci-dessus.  

    Dans les deux jours qui ont suivi les violences policières, près de 5 000 sympathisants ont écrit au PDG d’Agility Logistics pour exiger que l’entreprise mette un terme à la violence et amorce des négociations. Cette pression a été cruciale pour l’amener à la table des négociations.

    Les routiers ont à présent repris le travail, mais leur campagne pour la reconnaissance syndicale et des conditions de travail décentes se poursuit. L’attention de la communauté internationale a aidé à mettre fin à la violence contre les travailleurs en grève et peut contribuer à obtenir la reconnaissance syndicale et une amélioration des conditions de travail.

Ajoutez votre commentaire

Tous les commentaires