Les syndicats de l’ITF à l’unisson pour renforcer le programme « Nos transports publics »

Des syndicats de 40 pays se sont réunis les 21 et 22 février pour évaluer et renforcer le programme de l’ITF « Nos transports publics ».

« Le Comité des transports urbains a été une occasion précieuse de discuter de l’évolution du secteur des transports urbains, des effets sur les travailleuses et les travailleurs des transports et de la réponse de l’ITF et de ses affiliés », a déclaré Noel Coard, responsable des Sections des transports internes de l’ITF.

Lors d’échanges vivants, les délégués ont partagé des expériences et des idées qui ont permis d’aboutir à de nouvelles formes dynamiques de collaboration, de solidarité et de prise de décisions. « L’énergie forte et vive qui animait les personnes présentes reflétait notre détermination collective à refaire des transports publics un bien commun pour toutes et tous, et non un moyen de faire gonfler les bénéfices de sociétés privées », a déclaré Asbjørn Wahl, le Président du Comité des transports urbains.

  • Les délégués ont insisté pour que le programme « Nos transports publics » tienne compte de différentes réalités, de la diversité des organisations syndicales et des multiples catégories de travailleurs des transports urbains – formels, informels, femmes et jeunes, employés par des entreprises publiques et privées.
  • Ils ont fortement soutenu le renforcement des réseaux syndicaux au sein des sociétés multinationales et ont demandé à ce que des mesures pratiques soient adoptées en ce sens. Ils ont aussi plébiscité la mise au point d’une politique relative aux transports publics pour la population pour servir de plateforme de campagne pour les affiliés de l’ITF.
  • Une importance particulière a aussi été accordée au thème du contrôle démocratique des transports publics par les travailleurs et les communautés, et les délégués ont discuté de la façon dont ce principe pouvait être intégré aux revendications de propriété collective et aux réponses aux technologies et à l’avenir du travail dans les transports urbains.
  • Le Comité s’est concentré sur l’intégration de la question du genre dans le programme « Nos transports publics » et la décision de soutenir la rédaction d’une charte pour les travailleuses des transports urbains permettra l’approfondissement des questions liées à l’égalité de genre.
  • Des idées ont été émises sur de nouvelles façons de faire campagne, y compris en recourant à la visualisation des données pour donner plus de poids aux témoignages et aux messages des jeunes travailleurs.
  • Les personnes présentes ont demandé à cibler une grande ville internationale pour y mener une campagne intégrée sur les transports publics.

Après deux journées complètes d’intenses discussions, les délégués ont adopté deux motions pour exprimer leur solidarité envers les syndicats des chemins de fer de Thaïlande qui luttent contre la privatisation et pour condamner les attaques contre le droit de grève à Sydney (Australie).

Alana Dave, la responsable du programme « Nos transports publics », a estimé que la réunion a été enrichissante et a confirmé avec force la mission de déployer le programme « Nos transports publics », davantage de syndicats ayant indiqué vouloir y prendre part activement.

Ajoutez votre commentaire

Tous les commentaires