L’ITF et l’IMEC célèbrent 14 années de partenariat

Hier, la Fédération internationale des ouvriers du transport (ITF) et l’organisation d’employeurs IMEC (International Maritime Employers’ Council) ont organisé leur tout premier événement public commun à Londres afin de partager les enseignements tirés durant 14 années de collaboration.

La réunion, placée sous le thème d’un partenariat durable dans l’industrie maritime, a rassemblé des personnalités du monde maritime pour une rétrospective de la coopération entre les deux organisations, mais aussi pour envisager son avenir.

Jacqueline Smith, Coordinatrice maritime de l’ITF, et Francesco Gargiulo, Président de l’IMEC, ont dirigé la présentation qui constituait un moment important de la Semaine internationale de l’industrie maritime de Londres (London International Shipping Week).

Ensemble, ils ont expliqué la façon dont l’ITF et l’IMEC travaillent côte à côte depuis 2003 pour résoudre des problèmes, établir des normes et améliorer les conditions des personnes qui travaillent en mer. Les organisations sont deux piliers du Forum international de négociation, un organe unique en son genre visant à ce que le transport maritime soit rentable, sûr et équitable.

« En 14 ans, notre relation a mûri », a déclaré Jacqueline Smith. « Elle a grandi depuis le jour où nous avons décidé que, plutôt que d’imposer unilatéralement un salaire, nous allions recourir au dialogue social, car ce serait une façon plus durable de procéder à un niveau véritablement international. »

« Les résultats sont évidents pour tous, qu’il s’agisse de la consultation et de la coopération ou encore de la formation, ou du bien-être des gens de mer qui nous tient particulièrement à cœur. Nous sommes prêts pour 2018 et la quinzième année de partenariat. »

Francesco Gargiulo a parlé avec fierté de la formation et des programmes de formation des cadets que le partenariat a rendus possibles, et a annoncé un nouveau projet de formation du personnel d’exécution des machines aux Philippines qui sera ouvert aux jeunes issus de milieux défavorisés.

À propos de la philosophie qui sous-tend la participation de l’IMEC au partenariat, il a déclaré que « depuis le départ, l’IMEC est fier de représenter la partie saine de l’industrie maritime, une partie qui souhaite une relation durable avec les syndicats. Depuis ces débuts, nous avons beaucoup grandi. Rien que depuis 2010, nous avons enregistré une augmentation de 69 % du nombre de membres. Aujourd’hui, 11 000 navires sont détenus ou gérés par des membres de l’IMEC, employant 294 000 gens de mer de 68 nationalités différentes. »

Pour en apprendre plus sur la façon dont l’ITF et l’IMEC travaillent ensemble, consultez la page www.itf-imec.org.

Ajoutez votre commentaire

Tous les commentaires