Le passeport de Nermin Al-Sharif lui est restitué, grâce à une campagne syndicale

La responsable syndicale libyenne Nermin Al-Sharif s’est vu restituer son passeport et est maintenant libre de ses mouvements, grâce à une formidable campagne syndicale mobilisée par l’ITF et LabourStart.

Nermin, Secrétaire générale de notre affilié le Syndicat des dockers et des gens de mer de Libye, avait été incarcérée pendant plusieurs heures et s’était vu confisquer son passeport, ce qui l’avait empêchée de se rendre à une réunion internationale de militantes de l’ITF au Maroc. Elle fait l’objet d’attaques incessantes, dont une tentative d’assassinat plus tôt dans l’année.

La campagne ITF/LabourStart a attiré le soutien de plus de 6 800 personnes de 141 pays et territoires.

Nermin Al-Sharif a déclaré : « Grâce à l’ITF et à ses membres, je ne me suis jamais sentie seule. Face à cette avalanche de messages de soutien, les autorités qui m’en veulent ont dû m’écouter et me rendre ma liberté. La réponse rapide de la famille ITF m’a donné une réelle force. Vive l’ITF ! »

Le Secrétaire régional du Monde arabe de l’ITF, Bilal Malkawi, a expliqué que cette libération était principalement due à la campagne, et constituait une nouvelle preuve éclatante que la famille ITF ne tolérerait aucunement la répression et la persécution de syndicalistes menant des activités tout à fait légales. Il a ajouté qu’il espérait que ce geste était le signe d’un revirement d’attitude des autorités libyennes.

En novembre, des représentant(e)s des syndicats des dockers et des gens de mer de l’ITF avaient publié une déclaration collective exigeant que le passeport de Nermin lui soit immédiatement restitué, qu’elle soit autorisée à travailler sans restriction et qu’elle bénéficie d’une protection du gouvernement.

Ajoutez votre commentaire

Tous les commentaires