Message du nouvel an du Secrétaire général de l’ITF

Chers ami-e-s, je voudrais souhaiter aux travailleurs et travailleuses des transports du monde entier une excellente nouvelle année 2018.

L'année 2017 nous a posé son lot de défis, mais j'ai la certitude que nous sommes plus forts aujourd’hui qu'il y a un an. Si mondialement, nous sommes toujours confrontés à des idéologies économiques et politiques antisyndicales et anti-travailleurs, les affiliés de l’ITF poursuivent leur riposte. Nous continuerons à nous renforcer en 2018. Puissent les succès remportés en 2017 donner espoir aux travailleurs et travailleuses des transports à travers le monde !

En février, 255 délegués représentant 33 syndicats de 12 pays ont participé à la Conférence régionale du Monde arabe en Tunisie, où le plan menant au Congrès a été présenté, mettant les jeunes travailleurs et travailleuses en première ligne.

Itf Youth Committee Straight 2

En mars, quelque 250 jeunes travailleurs et travailleuses de presque 80 syndicats de toutes les régions de l’ITF ont participé à la Conférence des jeunes travailleurs et travailleuses à Buenos Aires, en Argentine. L’esprit, la détermination et le leadership démontré par nos jeunes travailleurs des transports ont été source d’inspiration pour tous.

Si je me tourne vers nos secteurs en 2017, dans les transports routiers, nous avons dénoncé les violations des droits des travailleurs dans les transports routiers européens, violations se déroulant sous le regard d'énormes multinationales qui détiennent le pouvoir économique pour corriger la situation. Notre campagne à amené IKEA à la table de négociations afin de commencer à lutter contre l’exploitation dans sa chaîne d’approvisionnement.

Nous avons lancé en outre une campagne mondiale autour du géant antisyndical de la logistique XPO, sous la houlette déterminée des affiliés. La campagne XPO inclut une stratégie sur les capitaux des travailleurs et démontre comment l’ITF travaille de manière plus intelligente, courageuse et résolue que jamais auparavant.

XPO French unions

Le 1er mai 2017 était la journée Nos transports publics, au cours de laquelle des affiliés du monde entier ont mis en avant notre campagne mondiale pour renforcer et améliorer les transports publics pour tous. Le programme avance bien, les décideurs politiques commencent à écouter et nos dirigeantes sont la principale force entraînant les efforts de syndicalisation.

Nos syndicats de cheminots continuent à lutter contre la privatisation et à renforcer la solidarité, enregistrant une victoire notable en Inde, avec l’annonce en novembre par le gouvernement de l’abandon de son projet de privatisation des chemins de fer indiens, suite à notre robuste campagne.

Dans le secteur maritime, la remarquable équipe des inspecteurs de l'ITF continue de mener la campagne contre les pavillons de complaisance, tout en protégeant les équipages abandonnés et en luttant pour récupérer les salaires impayés tout au long de l'année, notamment en Algérie, au Royaume-Uni, dans les Emirats Arabes Unis et en Australie. Notre groupe de travail sur le cabotage voit croître son influence et continue à défendre les gens de mer locaux et leurs communautés. La première grande Conférence sur le cabotage de l’ITF s’est tenue au Cap en juin, à l’occasion de nos Conférences des gens de mer et des dockers, auxquelles presque 300 délégués de 60 pays ont participé.

L’ITF et Seafarers’ Rights International (SRI) ont également organisé en juin le premier atelier international pour promouvoir les directives sur le traitement équitable des gens de mer.

Dans les docks, nous avons lancé une alliance mondiale pour défendre les normes dans DP World, et notre campagne sur l’opérateur portuaire mondial ICTSI a dévoilé des violations systématiques des droits des travailleurs dans toutes ses opérations mondiales, de Madagascar à l’Indonésie en passant par la Papouasie Nouvelle-Guinée et l’Australie. Au travers de campagnes stratégiques sur les chaînes d'approvisionnement, nous sommes descendus dans la rue pour faire pression sur cette entreprise antisyndicale et défendre nos membres.

Port Lae Dockworkers _ITF

Nos campagnes dans le secteur de la pêche produisent des résultats, l'ITF se réjouissant de l’accord obtenu en juillet dernier entre Thai Union et Greenpeace sur des normes environnementales et de travail, ainsi que des progrès réalisés au sein de l’OIT pour garantir une protection juridique aux pêcheurs migrants.

Dans l’aviation civile, notre Conférence s’est tenue en mars à Londres, avec des débats animés sur des problématiques clés de ce secteur en évolution rapide. Malgré les défis, nous renforçons notre pouvoir pour défendre les personnels de l’aviation à travers le monde. Notre programme d’organisation syndicale dans les aéroports nous aide à accroître notre présence dans certaines plaques tournantes aéroportuaires clés. Nous avons connu une avancée décisive avec le gouvernement du Qatar en septembre, lorsque nous avons convenu d'un cadre pour traiter des doléances des personnels de Qatar Airways, et notre campagne sur les transporteurs à bas prix s’est accélérée avec l’annonce en décembre que Ryanair reconnaîtra les syndicats.

Nous avons remporté le procès fiscal contre Chevron, forçant l’entreprise à rembourser des millions aux finances publiques, et nous voyons de plus en plus de décisions de justice défavorables à Uber, qui est une entreprise de transports en taxi et devrait se comporter comme telle.

Chevron report cover

Notre engagement à obtenir des avancées tangibles pour les travailleurs et travailleuses des transports a été entendu haut et fort lors de la Conférence de l’Organisation internationale du travail (OIT) cette année. Notre relation avec l’OIT s’est vue fortement consolidée quand nous avons démontré notre capacité et notre pouvoir à imposer des changements, en décrivant nos interventions au Bangladesh, au Botswana, au Cambodge, en Egypte, en Turquie et au Royaume-Uni.

Ce sont autant d’évolutions extrêmement positives pour lesquelles notre Président Paddy Crumlin, moi-même, l’équipe de l’ITF dans son ensemble et avant tout, vous – nos affiliés – avons travaillé sans relâche. Nous apprécions votre précieuse contribution. Mais il nous reste beaucoup à faire…

En novembre, nous avons tenu la Conférence des travailleuses des transports à Marrakech, une conférence d’une importance majeure pour nous rapprocher de l’objectif de voir les femmes conduire tout le travail ITF, à travers tous les projets et les structures ; cependant, elle nous a aussi servi de rappel réaliste à tous à l’ITF : nous avons un long chemin à parcourir avant d'atteindre cet objectif.  La conférence était axée sur les voix des travailleuses – ce sont ces voix qui doivent tirer nos campagnes vers l’avant.

Les défis que nous rencontrons désormais sont considérables. L’automatisation, les nouvelles technologies et l’avenir du travail étaient à l'ordre du jour de chaque conférence en 2017. Cela touche tous les travailleurs et travailleuses, dans toutes les sections, dans toutes les régions. Mais notre message est simple : nous pouvons donner forme au changement. Nous avons organisé la première réunion du groupe de travail des affiliés sur l’automatisation en juin, à Stockholm, et nous avons un plan qui sera présenté au  Congrès. Nous veillerons à ce que les voix des travailleurs des transports soient au cœur du débat.

FOW-image -quote _Cassandra _Ogren _HERO

Fin novembre, 280 délégués de 85 syndicats venant de 25 pays se sont retrouvés à Carthagène des Indes en Colombie, afin de définir l’orientation pour la région Amérique latine et Caraïbes sur la voie du Congrès. Cette conférence puissante a fait progresser le programme pour les femmes, pour les jeunes, et a donné à l’équipe dirigeante régionale l’élan requis pour la prochaine étape.

Sur le plan interne, nos évaluations régionales progressent ; ainsi, l’évaluation Asie Pacifique a été mise en œuvre, avec entre autres l'ouverture d'un nouveau bureau de l'ITF à Singapour en septembre. Nous nous préparons maintenant au Congrès de Singapour. Sur la voie du Congrès en 2018 se trouvent la Conférence de la pêche à Madrid du 29 au 30 janvier, le Comité des transports urbains à Londres du 20 au 22 février et la Conférence régionale africaine à Abuja du 6 au 9 mars. Puis bien sûr… le Congrès lui-même, à Singapour, du 14 au 20 octobre 2018.

Être travailleur ou travailleuse des transports et syndicaliste n’est pas tâche facile dans ce monde moderne. Alors que nous oeuvrons collectivement et continuellement pour changer l’ITF afin d’en faire le véhicule pertinent, puissant et mené par les affiliés dont nos syndicats et nos travailleurs ont besoin, nous ferons parfois des erreurs.

Mais, malgré tous les défis rencontrés jusqu’à présent, nous avons beaucoup appris, et nous n’avons pas hésité à nous battre.

Tirons parti de nos succès tout au long de 2018. Et faisons-le ensemble. Nous sommes la différence.

Bonne année, et vive l’ITF !

Stephen Cotton


Ajoutez votre commentaire

Tous les commentaires