Inside Ceo Officce 2
Manifestation des travailleurs devant le bureau du PDG

Pologne : les recruteurs syndicaux interdits d’accès au terminal de conteneurs le plus important dans les docks

L’ITF apporte son soutien à son affilié Solidarnosc, après que ses recruteurs aient été frappés d’une interdiction d’accès au terminal portuaire qui connait la croissance la plus rapide dans le pays.

Cette interdiction à DCT Gdansk fait suite à un mouvement de protestation organisé par 30 dockers devant le bureau du PDG contre la résiliation du contrat de travail d’un dirigeant syndical la semaine dernière.

Le taux de syndicalisation dans le port est proche de 50 %. Malgré cela, la direction a refusé d’écouter les revendications du syndicat concernant plusieurs questions importantes telles que les salaires, les contrats, une négociation constructive, la consultation et les congés. Elle a en outre fait appel à un cabinet juridique pour mener les négociations avec le syndicat sur une convention collective, plutôt que de mener ce processus elle-même directement.

DCT Gdansk a récemment obtenu des prêts à hauteur de 290 millions d’euros pour étendre ses opérations et prévoit de recruter 1 500 travailleurs pour répondre à la demande croissante de services en haute-mer en Europe centrale et orientale. Une partie de ces prêts est garantie au travers de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD). Des représentants de l’ITF dialoguent avec la banque sur l’exigence de performance imposée à ses clients, exigence qui stipule que les clients ne dissuaderont pas les travailleurs de constituer une organisation ou d’adhérer à une organisation de leur choix, ni de négocier collectivement, et n’effectueront ni discrimination ni représailles à l’encontre des travailleurs qui participent à de telles organisations.

Paddy Crumlin, Président de l’ITF et Président de la Section des dockers de l’ITF, a déclaré : « Il semble que DCT Gdansk s’efforce de déployer tous les coups fourrés possibles pour éviter de traiter directement avec Solidarnosc. La manière dont cette entreprise traite les membres et les dirigeants du syndicat est déplorable et inacceptable. Nous espérons voir rapidement une nouvelle convention collective. Entre-temps, nous poursuivrons notre dialogue avec la BERD, et continuerons à faire pression sur la banque d’investissement Macquarie à laquelle appartient DCT, et à sensibiliser les clients et le mouvement syndical international à ce problème. »

Torben Seebold, 2nd Vice-président de la Section des dockers de l’ITF, rencontrera les responsables syndicaux polonais en avril pour parler du soutien international requis pour appuyer leur campagne.

Vous pouvez en savoir plus sur la situation à DCT Gdansk en anglais et en polonais.

Envoyez vos messages de soutien à Justyna Sumczyńska-Grzymała : dct.solidarnosc@wp.pl et partagez ces informations avec vos contacts en utilisant les onglets des réseaux sociaux en haut de la page.

Ajoutez votre commentaire

Tous les commentaires