26_Dispute_escalates_in_Belgium_as_attack_on_EU_dockers_continues
Les syndicats belges organisent une mobilisation dans le port d’Anvers

Le conflit s’exacerbe en Belgique alors que les attaques contre les dockers de l’UE se poursuivent

La lutte en cours dans toute l’Europe pour protéger le travail des dockers se poursuit, alors que le conflit s’exacerbe dans le port d’Anvers, en Belgique.
 
L’ETF et l’ITF soutiennent les syndicats affiliés de toute la région, en proie à la fois aux assauts indirects de la législation nationale et européenne, et aux attaques directes de leurs employeurs.
 
Le Front syndical commun pour le port d’Anvers (GVHA), représentant l’ABVV-BTB, l’ACV Transcom et l’ACLVB, est engagé dans un conflit avec l’employeur LOGISPORT, qui tente de porter atteinte au statut des travailleurs portuaires, actuellement protégé par la législation belge sur le travail portuaire. 

Plus de 250 dockers ont participé à une  journée de mobilisation le 12 mars, notamment en bloquant le terminal Katoen Natie du quai 1227. Le GVHA a annoncé son intention de poursuivre son action si la direction refuse de rencontrer les représentants syndicaux pour négocier avec eux.  

Dans sa déclaration, le GVHA déclare : « Nous ne sommes pas particulièrement connus pour des actions inconsidérées ; nous avons toujours tenté de trouver une solution par la voie de la consultation sociale. Cependant, les déclarations et les courriers de M. HUTS (de LOGISPORT) des derniers mois ne nous laissent aucune autre possibilité. »
 
À la suite d’une grève entamée par des membres du GVHA en juin 2013, pour protester contre la violation par LOGISPORT de la législation relative au travail portuaire, il avait été convenu de trouver une solution par le dialogue social. Or jusqu’à présent, en dépit de la médiation entreprise par un sous-comité conjoint, les tentatives menées par le GVHA d’entamer des négociations avec la direction sont restées vaines.
 
La déclaration se termine en ces termes : « Nous ne permettrons pas que des personnes peu dignes de foi portent atteinte au statut des travailleurs des docks. C’est pourquoi nous lançons aujourd’hui un avertissement clair et net à M. HUTS et à LOGISPORT : Entamez le dialogue social ! Manifestez votre respect pour notre législation sur le travail des docks ! »
 
Par ailleurs, il est à craindre qu’une décision rendue dans quelques jours ne déclare la législation portuaire belge en contravention avec la législation de l’Union européenne relative au travail portuaire. Il semblerait que cela remonte aux plaintes de certains employeurs du port d’Anvers, qui ont été reçues favorablement par la Commission européenne.
 
Selon la Secrétaire de la Section des dockers de l’ETF, Livia Spera : « L’ETF et l’ITF sont unies dans la critique de l’attitude de la Commission européenne. Depuis quelques années, en effet, celle-ci encourage les plaintes concernant l’organisation de l’emploi portuaire. Cela est en contradiction avec l’intention déclarée de soutenir le dialogue social, puisque les procédures pour infraction et les procès ne peuvent que favoriser les troubles et les conflits sociaux. »

Pour en savoir plus sur les attaques constantes envers les dockers dans toute l’Europe

Pour regarder le film sur la riposte des dockers >>

Ajoutez votre commentaire

Tous les commentaires